Intervertir ses roues

25 04 2010

Dès lors que l’on pratique la randonnée à rollers, il est très important d’intervertir régulièrement ses roues…

– Pourquoi ? – lorsqu’un patineur pratique son activité favorite, il use toujours la face interne de ses roues lors de la poussée. Cette usure est d’autant plus rapide lorsque l’on est lourd ou que les roues sont tendres. Conséquence : au bout de quelques dizaines de kilomètres, vos roues sont taillées en biais. Intervertir régulièrement ses roues permet d’assurer une uniformité de l’usure et donc de retarder le changement complet des roues ainsi qu’un certain confort de patinage.

– Et si je ne veux pas ? – Ne pas intervertir ses roues peut avoir trois conséquences.

Premièrement, selon les pratiques (freinage en T, dérapage, accélérations…), certaines roues s’usent beaucoup plus rapidement que d’autres ce qui provoque une accroche moindre. En clair, le patin peut « déraper » dans certaines situations (virages, freinages…).

Deuxièmement, des roues usées ont un diamètre beaucoup plus petit que des roues neuves donc il faudra patiner davantage et pousser plus sur ses patins pour garder une certaine vitesse. Les randos seront beaucoup plus fatiguantes.

Troisièmement, tôt ou tard il faudra changer ses roues et ce serait dommage de changer un jeu complet (8 roues) uniquement à cause d’une ou deux roues beaucoup plus usées que les autres. Un bon jeu complet (8 roues) se négocie autour de 50€.

– Quand intervertir ses roues ? – En moyenne, il peut être intéressant de permuter toutes les 2 ou 3 sorties (soit environ 30kms) afin de garantir une certaine « uniformité » de l’usure. L’opération prend moins de 10 minutes…

– Quels Outils ? – Une clé Allen, fournie avec vos patins, est indispensable ainsi qu’un vieux pinceau pour nettoyer l’extérieur des roulements

– Comment faire ? – Voici un schéma qui explique comment permuter ses roues. Bien évidemment, n’hésitez pas à poser vos questions aux entraineurs du club. Le schéma est aussi téléchargeable ici